La posture de leader : la clé pour la reprise

Dans le contexte encore incertain de l’après-confinement, comment motiver et engager ses équipes pour reconquérir les marchés et rattraper le chiffre d’affaires perdu ? Et si nous nous interrogions sur notre posture de leader pour entreprendre l’avenir ? 

Plus vite, plus haut, plus fort

Aujourd’hui, 2 mois après le déconfinement, et même si tous les salariés ne sont pas encore revenus dans les murs de l’entreprise, toutes les forces commerciales sont à l’œuvre. L’enjeu qui se présente est de rattraper au mieux le chiffre d’affaires perdu les mois précédents. Et les équipes de vente ont tout intérêt à mettre toutes leurs forces dans cet objectif. 

Toutefois, quand on ne croise plus grand monde au bureau, garder un haut niveau de motivation et donner le meilleur de soi peuvent s’avérer être un véritable challenge. À cela s’ajoutent des problèmes de production et d’approvisionnement qui continuent de freiner les marchés. Les comportements de consommation ne sont plus les mêmes.

En ce sens, Décathlon a décidé de prendre les devants et de partager quelques bonnes pratiques en ce temps de crise pour préparer le monde d’après. Le groupe l’annonce d’ailleurs sur son site : « le temps de l’action est venu ». Il conseille d’ailleurs de s’inspirer des valeurs du sport et la devise si connue : « plus vite, plus haut, plus fort ». Pour eux, le propre du leadership tient de notre capacité à nous réinventer. Des conseils bien avisés pour la période que nous vivons ! 

Restons à l’écoute

En ce temps de crise, tout est bon à prendre. Les enjeux de la reprise et ceux liés à la crise économique ne seront pas de tout repos. Une question se pose déjà concernant le stress lié à la survie ou non de l’entreprise et donc du maintien des emplois des collaborateurs. 

Aussi, au lendemain du confinement et d’une reprise entrecoupée par la période estivale, pour la rentrée, comment fédérons-nous à nouveau les équipes autour du projet d’entreprise ? D’ailleurs, qu’en est-il de ce projet d’entreprise ?

Cet arrêt brutal de l’activité économique mondiale nous aura en effet appris que nous savons « faire », que nous avons la capacité d’organiser de nouveaux process rapidement. Mais il sera tout autant nécessaire de prendre soin du « vivre ensemble », de « l’être ». N’oublions pas que nous mettons chacun une part de nous-même dans notre travail.

Ainsi, pour maintenir l’engagement des équipes commerciales, les décideurs inspirés auront intérêt à prendre une posture d’écoute. Pour cela, il est toujours plus enrichissant de sonder en amont l’environnement pour en percevoir les changements à la fois externes et internes.

Dirigeants et managers devront à cette occasion déchiffrer ce qui donne du sens pour eux et pour leurs collaborateurs. L’enjeu étant de retrouver de la cohésion, une posture gagnante et des perspectives positives. Et c’est la culture de notre posture de leader qui nous aidera en ce sens… et au plus vite ! 

Pour la reprise, travaillons notre posture de leader

Vous l’aurez compris, à l’heure où l’été est une période vitale pour la reprise du chiffre d’affaires, il est plus que temps de mettre en action l’humain. Mais après une telle crise, il ne s’agit pas de la partie la plus facile à mettre en œuvre. Or l’entreprise c’est avant tout avancer dans un projet. Avancer passera alors par une prise de conscience nécessaire, côté dirigeants et managers, pour cultiver leur posture de leader et être à l’écoute de leurs collaborateurs. Pour cela, ils auront, eux aussi, besoin d’un regard extérieur pour être en mesure de prendre de la hauteur et mieux accompagner les transformations à venir.

Pour aller plus loin :

Retrouvez l’article et les commentaires sur :

Remerciements : un grand merci aux professionnels, sources d’inspiration, pour leurs partages d’expérience, leur confiance et leur temps précieux :

Ringo PY (House Eco) ; Franck DUTERTRE (M.C.O) ; Gaëlle BOUTAUD (Sales Odyssey) ; Anne-Sophie CLEMENT (KISS MY) ; Gaëlle AUBRÉE (MonEmprunt.com) ; Stéphane TRUBERT (INFIDIS Grand Ouest) ; Isabelle DERRENDINGER (école de sage-femme – CHU de Nantes) ; Anne LAZZARI(Hôtel Holiday Inn Express) ; Mélanie COUPE (groupe BREGER) ; Dominique MOIRE (Bras droit du Dirigeant) ; Claudie BARAN (Pop’up Mind) ; Céline FAIVRE (Région Bretagne) ; Sophie LE GUINIEC (Xylème Communication) ; Véronique CASSIER (Genzyme) ; Laurent GARNY (Atlantique Solution Valorisation) ; Camille PETEL (ARPEJ REZE) ; Christelle HUMSKI (SYDELA) ; Emmanuel GOBIN (ANDRH) ; François THOER (Groupe SFERE) ; Marion BAO FOURNIER (TADAM Escape) ; Céline URBAIN BOUTIN (BIZZUP) ; Claire BONENFANT (STHREE) ; Sokhna FOURNIER (ARENA Loire Trélazé)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *