Leadership au féminin : la posture de l'équilibre

L’étude que l’entreprise de conseil Kantar réalise depuis 2005 démontre que la perception des femmes dirigeantes dans la politique et les affaires reste inchangée. Les vieux préjugés persistent et les femmes qui réussissent, les femmes ambitieuses, attirent toujours méfiance et suspicion quant à la légitimité de la place qu’elles occupent. Leur vision est pourtant indispensable dans le changement qui s’opère aujourd’hui et qui nous questionne sur la construction d’un nouveau modèle pour vivre et travailler ensemble.

Les femmes ont l’opportunité de participer à la création d’un monde du travail plus équilibré. Leur présence dans les instances dirigeantes des entreprises doit continuer de croître pour faire progresser les représentations.

Reconnaître sa singularité et apprendre à se faire confiance

Il est temps pour les femmes dirigeantes de dévoiler leur singularité et leur potentiel. Pourquoi vouloir encore se plier à l’image masculine de la personne aux commandes ? Aujourd’hui, mettre du sens dans les entreprises pour continuer à avancer signifie mettre en équilibre masculin et féminin, rationnel et relationnel.

Pour chacune des dirigeantes, cela passe par la reconnaissance de ce qui les constitue de manière intrinsèque. Elles doivent s’appuyer sur leur propre singularité et ne pas essayer de se conformer à un mode de fonctionnement modélisé au masculin. 

Apprendre à se faire confiance est la première étape pour s’autoriser à agir, s’autoriser à rompre les freins qu’elles ont construits au cours de leur vie.

De nombreuses dirigeantes en témoignent, acquérir un sentiment de légitimité est long, demande de la pugnacité, et requiert du soutien et de l’aide pour prendre conscience de ses propres forces et ressources.

S'appuyer sur ses valeurs, ses convictions

Ces femmes portent des convictions fortes, des valeurs qu’elles ne peuvent parfois pas déployer par manque d’appuis, parce qu’elles sont encore trop peu présentes dans les cercles d’influence.

Les normes de notre société leur infligent des stéréotypes : leur rôle implicite serait de prendre soin de leur entourage, d’être dans l’écoute, dans l’empathie et de laisser la force, l’affirmation et l’ambition aux hommes.

Et elles ont tellement intériorisé ces normes, qu’elles s’autocensurent par peur de l’incompréhension, peur d’être mal jugées si elles s’avisaient de revendiquer le pouvoir.

Pour sortir de ce système de croyances, leur challenge est de remettre à plat leurs valeurs, reconnaître ce qu’elles apportent au monde qui les entoure, et les traduire en actions. Elles doivent apprendre à s’aimer telles qu’elles sont réellement, sans essayer de rentrer dans un moule. Sur le chemin vers l’équilibre féminin/masculin, beaucoup d’obstacles se présentent. Préserver leurs forces et entretenir leur vision va être essentiel pour avancer dans la durée.

Féminin et masculin sont complémentaires

Cela ne peut pas se faire dans l’adversité Femmes / Hommes. Les hommes ont un rôle primordial à jouer dans la réussite des femmes. En premier lieu et de manière très concrète, plus ils aideront leurs compagnes dans les tâches domestiques et dans leur rôle de parents, plus les dirigeantes et leurs salariées libèreront leur esprit pour aller chercher les opportunités de progresser et faire progresser leurs entreprises. Et plus ils accepteront de montrer leurs fragilités, leurs émotions, plus l’équilibre sera possible.

Mais ce « coup de main » n’est pas suffisant, il faudra également que ces dernières renoncent à l’image de la femme parfaite qui assure sur tous les plans. Défaire les vieux schémas et s’autoriser à montrer de quoi on est capable sans tomber dans le piège des extrêmes est possible et utile à la fois pour les femmes et les hommes

Ce challenge difficile est porteur d’espoir d’un monde du travail plus apaisé où l’humain, reconnu dans sa globalité, peut trouver la voie de l’équilibre, source d’innovation et de performance.

Pour aller plus loin :

Retrouvez l’article  et les commentaires sur :

Remerciements : un grand merci aux professionnels, sources d’inspiration, pour leurs partages d’expérience, leur confiance et leur temps précieux :

Alexandra LEGROS (La volumerie) ; Anne-Laure FERAL (Sofren Group) ; Florence ESCLANGON (RDAI) ; Victoria BERNOT (ACI Groupe) ; Paola BOURDON (Lexilife) ; Fabien BERNAL (Elizabeth Europe) ; Lucette LAGOUTTE (CMA Industrie) ; Rachel BOULAY (Com’ des Indépendants) ; Julien BREMARD ; Murielle GREUSARD (Hologic Inc.) ; Véronique DUGUE (Guidicelli International) ; Delphine LELOUP (Wondercrush) ; Anne LAZZARI (Hôtel Holiday Inn Express) ; Stephania GARDINI ; Ringo PY (House Eco) ; Isabelle DERRENDINGER (école de sages-femmes – CHU de Nantes) ; Véronique CASSIER (Genzyme) ; François THOER (Groupe SFERE) ; Sophie LE GUINNIEC (Xylème Communication) ; Mélanie COUPE (groupe BREGER) ; Christelle HUMSKY (SYDELA)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *