Article Qu'est-ce qu'un travail bien fiat - Viviane Frappreau - coach professionnel Nantes

Qu'est-ce qu'un "travail bien fait" ?

À l’heure des départs en vacances, avant de s’octroyer quelques jours ou semaines de repos, chacun veut terminer sa tâche pour avoir le sentiment du « travail bien fait » avant de partir.

Mais qu’en est-il de cette notion de « travail bien fait » ?

Pour Yves Clot, professeur émérite du CNAM, « Le travail bien fait est à nos yeux la clé de la santé au travail, celle du corps et celle de l’esprit ».

Le « travail bien fait » est-il, pour le salarié, de lui permettre d’atteindre un résultat spécifique ? Oui, mais pas seulement. L’acte lui-même est tout aussi déterminant, la conscience du travailleur de sa propre contribution aussi.

La notion de « travail bien fait » est propre à chacun. Eh oui, nous avons tous une vision différente de ce que nous faisons.

Alors, comment se mettre d’accord sur cette notion ?

Je fais bien mon travail

 

Un  » travail bien fait » s’apprécie au travers de nombreux critères qui varient selon chacun(e). En voici quelques-uns qui me paraissent intéressants à interroger :

  • Comprendre ce à quoi votre travail sert de manière large, c’est-à-dire la part que vous jouez dans l’atteinte d’un but collectif. Le connaissez-vous ce but ? Prenez conscience de votre rôle et vous pourrez mieux évaluer ce que vous faites et ce que font vos collègues pour atteindre ce but. Est-ce du « travail bien fait » ou vous manque-t-il quelque chose ?
  • Intégrer les contraintes et les règles à respecter. Savez-vous ce qu’on attend de vous, votre champ d’action ? Pouvez-vous respecter les règles pour arriver à un « travail bien fait » ou devez-vous outrepasser les règles ? Comment est-ce perçu ? Quelles autorisations vous donne-t-on ?
  • Avez-vous les bons outils / matériaux ? Savez-vous les utiliser ? Quelle satisfaction quand on a ce qu’il faut à disposition pour bien travailler ! C’est en plus la reconnaissance de vos besoins, donc de l’importance de votre contribution, et de votre personne. Cela devrait vous permettre un travail plus précis, plus complet. À moins que malgré ces outils / matériaux, vous ne fassiez pas réellement ce qu’il faut pour du « travail bien fait »…manque de motivation, de compétences, de soutien ? Nul plaisir à mal faire son travail…
  • Votre travail est-il compatible avec vos valeurs, l’éthique qui vous correspond ? Un « travail bien fait » qui va à l’encontre de vos valeurs est-il réellement « un travail bien fait » ? Aujourd’hui, de nombreux salariés en mal de sens dans leur travail se reconvertissent dans des métiers qui leur parlent plus.

 

Ensemble, nous faisons bien notre travail

 

Et dans les équipes alors, comment apprécier un « travail bien fait » ?

L’écosystème « équipe » a son propre fonctionnement qui produit un travail supérieur à la somme des individus. Mais les interactions peuvent s’enrayer et devenir contre-productives. Les difficultés rencontrées, les impossibilités de travail questionnent sur le sens qu’on y met et le bien-être ou le mal-être qu’on en retire.

S’interroger sur l’équipe peut donner quelques clés pour avancer :

  • Quel est le rôle de l’équipe dans l’organisation ? Quel est le rôle de chacun dans l’équipe ? Quelles sont les règles de l’équipe ?
  • Est-ce que nous communiquons bien dans l’équipe ? Est-ce que l’équipe communique bien avec le reste de l’organisation ? Est-ce que les interactions entre l’équipe et l’organisation sont efficaces ?

Ce questionnement sur le travail n’est pas si simple à mettre en place. Peu d’organisations donnent les moyens de confronter les différents points de vue et de co-construire pour améliorer la qualité de vie au travail.

Il existe beaucoup de bonnes raisons de ne pas réussir à faire du « travail bien fait » : manque de temps, manque de moyens, manque de communication, manque de vision, manque de compétences, manque de coordination, etc. La liste peut être longue…

- Est-ce si grave ? - Vous savez mon ami, la gravité, c'est une question de perception.

 

Est-ce grave d’avoir un taux d’absentéisme au-dessus de la moyenne ?

En France, le taux d’absentéisme moyen en 2019 est de 5,11%. Coût moyen annuel par salarié : plus de 4000 euros (12e baromètre de l’absentéisme du cabinet Ayming). Très facile d’imaginer que le taux moyen d’aujourd’hui a augmenté. Faites vos calculs. Formule de base : Taux d’absentéisme = (nombre de jours d’absence / nombre de jours travaillés théoriques) X 100

Est-ce grave le stress au travail ?

Selon l’étude Workforce View 2020 menée par ADP Research Institute, 55% des salariés se sentent stressés au travail. Pour 60% des salariés en télétravail, le stress a une influence négative sur leur santé. Quel impact pour votre entreprise ? Absentéisme, désengagement, perte de productivité, turnover. Combien tout cela coûte à l’entreprise ?

Est-ce grave si l’ambiance est maussade ?

Selon une étude de l’université de Warwick au Royaume-Uni, la productivité d’un salarié heureux au travail augmente de 12%. À contrario, s’il est malheureux, sa productivité chute de 10%. Les attentes des salariés ont changé depuis le début de la crise sanitaire. Ils sont plus attentifs aux actions mises en place pour améliorer leur bien-être au travail. Et pourtant 1 entreprise sur 2 seulement à mis en place des politiques ou plans d’action de prévention des risques psychosociaux.

La co-construction comme solution ?

 

Et si vous partiez du principe qu’oser se dire les choses clarifie les relations et permet d’établir des règles de base claires sur la manière avec laquelle on peut échanger nos idées ? Pour faire grandir le sentiment de communauté de travail, pour mettre du sens dans ce qu’on fait et pour le maintenir, il faut que chacun ait le sentiment de partager quelque chose, de contribuer à quelque chose.

Et si vous mettiez en place des espaces de discussion sur ce que représente pour chacun le « travail bien fait » ? Pas d’improvisation, il faut que les salariés se sentent en sécurité pour s’exprimer, en sécurité pour accepter de remettre en question leurs manières de faire. Il faut également que le management soit à l’écoute pour mieux connaître le travail réellement effectué et pour que chacun(e) se sente reconnu(e) dans ce qu’il/elle fait. Chez CCS Coaching, nous mettons tout en œuvre pour vous aider à réussir ce projet. Le but est bien de créer une dynamique de coopération, de mobilisation de ressources nouvelles pour régler les situations problématiques et de faire cohabiter performance et bien-être au travail.

Attention : projets ambitieux pour entreprises ambitieuses !

Prêts pour le challenge ?

Pour aller plus loin :

Retrouvez l’article sur :

Remerciements : un grand merci aux professionnels, sources d’inspiration, pour leurs partages d’expérience, leur confiance et leur temps précieux.